Bienvenue dans
La Nadazone
Changer le design :
[Par défaut]   [Dark]
 
Progression : 0/100
Niv. expérience : 1

Forums  >  Les sujets du forum Monde

>> Sujet :  Le retour du RP comique

Avatar
Inscrit le 03/03/2009
# Le 22 avril 2010 ŕ 16h31
Après le mémorable RP "Je sortis de sa tante", voici un autre récit de haut niveau intitulé Le livre d'un survivant. Si vous n'avez pas la patience de lire, lisez au moins la fin (surlignée en gras), à elle seule elle vaut le détour.

L'histoire se déroule un peux plus d'un an après une pandémie. Le monde est ravagé; des camps de réfugié
se sont établit un peux partout sur la terre. L'armé est encore présente mais plus qu'en petit groupe à pied (ils se sont transformé en mercenaires)
Le héros s'appelle Maxime. Il est se que les autre appelle un voyageur solitaire. Ce genre d'individu est apprécié des autre survivant
car si il arrive à survivre seul c'est qu'ils sont fort. Les gens s'en méfient quand même car on ne sait jamais se qu'ils peuvent attirer.
Maxime est solitaire car il a vu toute sa famille se faire dévoré tendit qu'ils étaient dans un camps. C'est cette saine qu'il revoit sans cesse.
Il ne fait pas confiance aux soldats pour la simple raison qu'il y en a peu qui ne sont pas des crapule suivi de violeur et de menteur.


jours 380 AE (après épidémie)

7h30:
je me suis réveillé dans une petite chambre, ma carabine sur mon ventre.
J’ai mal dormis, encore ses foutu rêves. je saisis mon arme et j’ai ouvert la porte fermée pour la nuit: on est jamais trop prudent.
je me retrouve dans un loft miteux que j’ai trouvé hier soir: les porte étaient ouverte.
je me dirige vers la cuisine et me mets en quête d’arme de blanche
Après quelque minute, je me suis assis en face de mes trouvailles: quelques couteaux, deux petite haches de bouché en aluminium et miracle une boite de cartouche pour pistolet avec l’arme pour les utiliser, c’est plus pratique.
je me relève et remballe mes nouvelles acquisitions dans les poches que j’ai cousus pour ça: les couteaux aux tibias, les hachettes aux flancs et le pistolet chargé mais pas armé: une balle dans la cuisse à cause d’un choque serait trop bête.
je remet mon sac sur mes épaules et prend ma carabine. je referme la porte dernière moi et y écris: sécurisé, chambre avec porte en chêne et clé, plus d’arme mais de l’eau courante. Je range mon feutre dans mon sac et me voila partis pour l’inconnu.
Peux être que je trouverais une ville de réfugier aujourd’hui.


10h42:
je fais une halte pour manger et me reposer un peu.
je sors le sandwich que j’ai préparé la veille, le pain est râsi et le fromage à un mauvais gout mais bon j’y suis habitué.
j’ai entendu un grognement. J’arme ma carabine. Trois zombies puant clopinent vers moi.
Leurs tĂŞtes explosent et trois douilles tombent aux sol.
Je sort ma pelle et creuse un grand trou, les zombies restent des hommes malgré leurs odeurs et leurs fringales infini. Après avoir enterré les macabés, je me suis remis en route l’arme au poing, on ne sais jamais si ses bestioles ont des amis.

11h02:
Ils avaient bien des camarades mais ils semblent poursuivre quelqu’un d’autre.
je suis allé me poster en haut d’une tour en ruine. Ils poursuivent une femme aux cheveux claire. Je peux conter 12zombies, une belle petite troupe.
Je pourrais la sauver et c’est se que je vais faire.
je déplie le viseur de mon arme et met mon doigts sur la détente. Je vide mon chargeur sur les clochants. Il n’en reste plus que 2. Je prend de nouvelle cartouche et recharge rapidement mon arme. Vise et abat les deux derniers macabés.
Je décents de mon perchoir et vais à la rencontre de la femme.
Elle me regarde avec de grand yeux bleu. Ses vĂŞtements son en lambeaux.
-Vous n’êtes pas blessé? Lui ai-je demandé.
-Non, merci, merci de m’avoir sauvé de ses monstres....
Elle est tombé à genoux et c’est mise à pleurée.
Je l’ai serré dans mes bras.
-ça va aller. Lui ai-je dis pour la rassuré.
Elle m’a encore plus serré dans ses frêles bras. Elle était glacé.
-Vous avez froid, ma parole!!!
Je l’ai assise sur un petit ta de débris de bâtiments et lui ai donné ma couverture, ma seul couverture...
-C’est toujours mieux que rien. Bon, il faut continué à marcher. On ne s'arrête que entre quatre murs et derrière une porte de préférence.
-Pourquoi?
-Car il est beaucoup plus facile de surveiller une porte que 360degré.

11h49:
Siltia, c’est son nom, m’a raconté qu’elle appartenait à un groupe de survivants.
Ces idiots avaient allumé un feu, pas étonnant que des zombies les aient massacré.
Ils étaient une dizaine mal armé contre une quarantaine de zombies, vu qu’il n’en restait plus qu’une quinzaine on peut dire qu’ils se sont bien débattu. Se fut inutile mais bon....

13h24:
nous nous sommes partagé mon repas vu qu’elle n’avait rien pu emporté.
Je lui en ai plus donné vu que moi au moins j’avais pu mangé avant.
en c’est encore blottie contre moi. C’est bon de sentir la chaleur humaine après autant de temps seul.

16h03:
Nous avons trouvé un distributeur de nourriture. Siltia l’a ouvert avec un tournevis...son arme. Je lui ai prêté un sabre que j’avais trouvé dans un musé d’histoire, c’est mieux pour notre survie. Je lui ai également trouvé un petit sac en forme d’ours qui lui permet d’y ranger quelque provision et une gourde....une petite gourde.

19h20:
Siltia a crié en voyant un colosse, Je crois que je n’ai jamais entendu quelqu’un crié aussi fort. J’ai dû vidé mes dix balle pour le mettre à genoux et une hachette pour lui couper la tête....vraiment chiant à tuer ces merdes.
J’ai trouvé une chemise en plus ou moins bonne état qui allait à ma petite protégé.
Elle en fut ravie.
Le colosse semblais avoir élus domicile à coté d’une belle petite maison....ses occupants semblent avoir été son dernier repas. J’ai décidé qu’on dormirais dans la cave, seul lieu sans foutue fenêtre. Toutes les portes soigneusement fermées, nous nous sommes endormis.
-Bonne nuit Siltia.
-Bonne nuit Maxime.

______________________________
Nord ou Sud ? Nadawoo n'a pas encore choisi son camp... Bientôt peut-ętre ?
Humain Population : 234   Pyramide Prestige : 9   Carte Population carte : 0
Avatar
Inscrit le 03/03/2009
# Le 22 avril 2010 ŕ 16h32
jour 381 AE:

7h30:
Nous nous sommes réveillés.... enfin moi en premier puis Siltia qui m’a dit que mon réveil sonnait trop fort.
Je suis sorti de notre cache avec ma carabine pendant qu’elle préparait les rations du jour.
De nombreuses portes et fenêtres ont été brisées signe que j’ai bien fait de vouloir dormir dans la cave. Il restait encore un visiteur, une balle dans la tête et on n’en parle plus.
Je suis sorti, le corps de la brute a été dévoré pendant la nuit, j’aurais dû l’enterrer c’est lui qui les a attirés..... Siltia m’a apporté mon petit-déjeuner: une bonne brioche du distributeur, mon estomac est ravi.

8h30:
Nous nous sommes dirigé vers le nord-ouest car j’ai détecté des traces de pas qui n’étaient pas de clopinants.... des survivants si ils ne sont pas tous mort pendant la nuit car ils ont été suivi par une horde de au moins vingt zombies et vu les écailles en plus deux gargouilles. J’ai donné ma Beretta à Siltia.... se n’est pas avec un sabre que l’on élimine une horde aussi nombreuse.

9h46:
La hordes est en vue....les corps des «survivants» aussi...
Je me suis mis immédiatement en position de tir: Les deux gargouilles ne devaient pas décoller. La tête de la première explosa puis celle de la seconde: mission réussie.
Il ne restait plus que six zombies et avant qu’ils n’arrivent à porté de Siltia, plus que deux.
Elle vida son chargeur pour les tuer....je ne lui prĂŞterait plus cette arme.
J’ai sorti ma pelle et ai commencé à creuser une fosse pour nos amis maquabés.
-pourquoi tu fait ça? Me demanda-t-elle de sa petite voix.
-Pour qu’ils n’attirent pas d’autre copains, tu peux allez couper la tête des anciens vivant?
-Mais pourquoi???
-Tu veux les revoir ce soir? Ou mĂŞme dans quelques heures?
-Non, monsieur. Je ...je fais ça tout de suite.
Elle prit un couteau de cuisine et disparu de mon champ de vision.

10h02:
Je sors précipitamment de la fosse qui fait déjà sept pied de profondeur...encore cinq et c’est bon mais j’ai quelque chose de plus urgent: Silta vient de refaire son cris de la mort!
Elle est couchée un homme sale sur elle qui lui tien un couteau sous la gorge.
-Tu va te taire salope, plus tu de débattra plus ça dura longtemps!
-Tu ne bouge plus fils de pute! Criai-je.
Je tire en l’air. L’homme se relève et remonte son pantalon maladroitement.
-Je...je ne savais pas qu’elle était avec quelqu’un. Me dit il.
-Et alors connard! Si elle avait été seul tu l’aurais violé puis laissé en pâture aux zombies!
-Je...non pitié!
Il tombe Ă  genoux.
Silta court vers moi et vient se blottir dans mes bras.
-ça va allez, il ne te fera plus aucun mal.
Je regarde l’homme avec des yeux assassins. Il tombe en arrière et se mets à reculer. Je m’avance.....

L’homme me supplie de l'épargner.
-Et pourquoi t'épargnerais-je? Lui ai-je répondu
-Je ne savais pas! je croyais qu’elle voulait me tuer! Elle c’est approché de moi avec son couteau. J’ai frôlé la mort, moi! J’ai eu peur et j’ai voulu me vengé sur quelqu’un.
Pitié, monsieur. Je ne vous ennuierais plus! Pitié, pitié...
Je me suis tourné vers Siltia.
-Que c’est-il passé?
Elle dégluti encore sous le choc.
-Je faisais se que vous m’aviez demandé et en dégagent une corps, il ma sauté dessus!
J’ai eu si peur!
-Bien....quel est ton nom?
L’homme se désigna du doigt comme si il y avait quelqu’un d’autre!
-Oui, toi! quel est ton nom?
-Arthur Harper, monsieur. Je m'appel Arthur Harper.
-Et bien Arthur, je crois que nous allons devoir vous supporter jusqu’à la prochaine ville.
-Merci, merci beaucoup!
L’homme se releva et ramassa son arme: un sabre à deux main japonais.
-Bien tu va nous aider: porte les corps décapité à coté de la fosse.
Il s’inclina
-A vos ordres!

10h33:
Nous sommes reparti. Silta reste toujours collé à moi et Arthur quelque pas devant nous.
Direction nord-ouest.....vers une ville (distance: 82km)

12h57:
Nous nous sommes arrêté pour manger. Arthur a ses propre ration et un grand sac.
-Que faisiez vous en plain territoire mort? Lui ai-je demandé.
-Nous avons dû fuir le camp des Frères Urute. Les zombies se sont organisé. Le camp est tombé rapidement.
-Comment ça? En combien de temps? Et organisé comment ?
-Ils nous ont attaqué une nuit. Et nous avons du fuir cette même journée.
Il se mit Ă  pleurer.
-Ces monstres ont envoyé de simple zombies en premier puis des Cuirassier avec des Colosse. Nous n’avons rien pu faire. Des gargouilles ont attaqué les tours.
Tous les soldats armé d’arme à feu se sont fait tué.
-okay, c’est rusé mais bon. Il n’y avait cas récupérer les armes après.
-Impossible, les gargouilles les on prise!
-Merde, ça c’est impossible....les gargouilles sont trop stupide pour ça....merci beaucoup.
Nous repartons!
(distance: 74km)

15h12:
Nous nous sommes tous mis à terre: une hordes de centaines de zombies marche à quelque mètre en contre bas de notre position.
-C’est...c’est eux! Me souffla Arthur.
-Merde! Ils sont diablement nombreux. A déclaré Siltia.
Je les ai prié de se taire....
-Regardez on dirait que quatre colosses portent un trĂ´ne!
-Oui c’est très étrange....
Je sors rapidement mes jumelles.
-Oui c’est vrai ils portent un sorte de grande tente rouge.
-Mais à quoi ça peut bien leur servir? Me demanda Siltia
-Tu as dit qu’ils étaient organisé? Et bien il semble que se sois leur QG.
-Que faisons nous? Me demanda Arthur.
.....

______________________________
Nord ou Sud ? Nadawoo n'a pas encore choisi son camp... Bientôt peut-ętre ?
Humain Population : 234   Pyramide Prestige : 9   Carte Population carte : 0
Avatar
Inscrit le 03/03/2009
# Le 22 avril 2010 ŕ 16h32
-il faut mieux ne pas trainer ici. Lui ai-je répondu.
Nous sommes donc partie assez rapidement.
(distance: 67km)

16h20:
Arthur a trouvé un sniper de type L96A1 avec une pochette plaine de balle.
Nous n’avons pas beaucoup progressé car il faut éviter la horde. Toute fois pour le moment tout va bien même si je me sens suivi. Mon imagination sans doute...j’espère.
(distance: 66km)

16h23:
Se n’était pas mon imagination: une petite troupe de mort-vivant nous suivait.
Arthur a pu les repérer grâce à sa lunette de sniper.
Il est entrain de les tirer comme des lapins.
J’étais entrain de le regardé quand un cuirassier lui est tombé dessus.
Ses griffes sont sortie. Je vident mon chargeur sur le monstre ouvrant une faille dans sa cuirasse. Arthur l'achève avec son sabre. Mais il n’est pas encore tend de se réjouir car les survivants du lapenage arrive à leurs tours: quatre standards et un colosse déjà bien amoché.
Je sors mon pistolet et lui tire deux balle dans la tĂŞte, il tombe au sol.
Siltia tue deux autre zombies avec son arme. Arthur est au sol, un zombie sur lui. Une de mes hachette fend le crâne de son agresseur. Siltia me regarde.
-On les a tous eux? Me dit elle.
J'Ă©carquille les yeux, elle se retourne...trop tard. Le zombie plante ses crocs dans sa nuque. Une balle. Elle est libre.
Elle me regarde. Du sang sort de sa bouche. Ses pupilles se dilatent. Se n’était pas un zombie ordinaire mais un contaminateur!
Une balle et son esprit peut partir tranquillement.
J’entant des grognement derrière moi. Je prend un couteau en même temps que je me retourne, il va se planté dans la coeur de mon autre compagnon qui s’écroule en silence.
-Vous n’étiez pas né pour survivre dans le désert. Ai je dit en les enterrant.
J’ai ensuite pris le sniper et ses cartouches avec les vivres que j’ai fourré dans mon sac et je suis partie en tenant le collier qui appartenais encore se matin à Siltia.
Se fut la première fois que je gravais le nom de ceux que j’enterrais sur une pierre.
Et je me promis de revenir chaque année à cette endroits pour leurs apporté de la compagnie.
Une larme coula sur ma joue.

17h30:
Je m'arrĂŞte pour regarder le paysage. Il est magnifique. La ville est en vue.
(distance: 56km)

20h30:
Je suis tous proche de la ville. Je décide toute fois de ne pas trop m’en approcher....On est trop proche de minuit.
J’ai trouvé une caravane où il est écrit sur la porte:
Sécurisé: clé sur le toit.
Matelas confortable, porte solide, bien isolé et pas trop loin d’une ville.
plus d’arme, ni de nourriture. Il y a une radio et une tour sortable à l’intérieur.
Elle sert parfois d’avant poste pour des expédition.

Je suis rentré, la porte était ouverte, l’air était sec et chaud. Un matelas en bonne état et contrairement au indication. Il y avait du café qui coulait. Je me suis servi une tasse et l’ai bu calmement. Un homme est rentré quelque instant plus tard. Il me braqua avec son arme, une mitraillette, en me voyant, je fis de même.
-Que faite vous ici? Me demanda t-il, sa voix ne m’était pas inconnue.
-Pitter! C’est moi, Maxime. Baisse ton arme.
J’ai baissé mon arme. Il fit de même et nous nous sommes serré dans les bras.
Pitter était comme moi un voyageur solitaire qui venait de la même ville que moi. Il avait des cheveux noir salent et des yeux brun et il était un imunodéfenseur tout comme moi: nous sommes immunisé à la bactérie.
-Mais que fait tu ici? Je croyais que tu voulais allez dans la camp des Frères Urute!
-Le camp des frères est détruis....
Il me regarda avec de grand yeux.
-Comme c’est arrivé?
Je lui ai donc tout raconté depuis ma rencontre avec Siltia en passant par celle avec Arthur ainsi que leurs morts tragique jusqu’à maintenant.
-Putain de saint merde de dieu! Déclara mon compagnon en buvant une gorgée de Saquai, un alcool de riz.
-Tu l’a dit. Lui ai je répondu en buvant à mon tour du Saquai.
-Il faut prévenir la ville tout de suite a t’il déclaré.
C’est se que nous fûmes: le chef nous prit immédiatement au sérieux et me demanda combien de zombie arrivait et quand. Il me remercia et nous signala que trois voitures et une camionnette, pour la caravane, venaient nous chercher.

20h55:
Le convoi est arrivé; nous sommes vite monté à bort après avoir aidé les hommes à attacher la caravane.

21h10:
Nous sommes arrivé. Ils ont conduit comme des dingues!
La ville est déjà en état d'alerte pour l’attaque possible de minuit.
(note: des attaques ont souvent lieu à minuit, mais pas tout le temps et pas de manière croissante.)
Le chef, un certain Rober, nous a invité à venir dans son bureau.
-Je vous remercie beaucoup pour nous avoir prévenu.
je sais que vous êtes des voyageurs solitaire donc j’imagine que combattre des zombies n’est pas un problème pour vous?
Nous lui avons répondu par l'affirmatif.
-Bien, nous avons beaucoup d’arme et d’homme mais vu que nous n’avions pas des attaques de grosse envergure peu savent les magnés. Tout mes Soldats de métier sont entrain d’entrainer une milice mais ils ne sont pas encore assez nombreux pour bien remplir leurs tache, donc je vous serais encore plus reconnaissant si vous pouviez également donné des cours à des future miliciens. Alors?
-Des soldats de métier? Lui ai je répondu d’un ton méprisant.
-Oui, pourquoi?
-Bien, je vais entrainé vos hommes mais si un seul des ces merde s'approche de moi, je le tue. C’est claire?
-Mais comment allez vous les entrainer alors?
-Vous m’avez mal compris: je parle des soldats!
Le chef recula d’un pas.
-Euh comme vous voulez et vous?
-Pas de problème mais vous me devrez des balle et une autre mitraillette.
-Pas de problème! Et bien allez y, je fait passer mes instructions.

Jour 382AE:

5h22:
Pas eu d’attaque
J’ai enfin fini de former une quarantaine d’hommes et de femmes. C’était très chiant.
Au dodo!

6h32:
Je dormais paisiblement quand je fut réveillé par un succion au niveau de mon sexe!
Un femme Ă©tait entrain de me faire une fellation!
-Mais que fait tu! Lui ai je dit
Elle se dégagea
-On m’a dit que le sperme des solitaires protégeais des zombie.
Elle recommença à me sucer.
Le sperme les solitaire protège des zombie? Mais quelle connerie!
Mais bon laissons la croire...

______________________________
Nord ou Sud ? Nadawoo n'a pas encore choisi son camp... Bientôt peut-ętre ?
Humain Population : 234   Pyramide Prestige : 9   Carte Population carte : 0
Avatar
Inscrit le 26/10/2009
# Le 22 avril 2010 ŕ 16h39
[membre] dysto    
A MOURIR de rire.

______________________________
Nord ou Sud ? dysto n'a pas encore choisi son camp... Bientôt peut-ętre ?
Humain Population : 8   Pyramide Prestige : 0   Carte Population carte : 0
Avatar
Inscrit le 02/08/2009
# Le 22 avril 2010 ŕ 18h18
[membre] TimBuk    
Au moins on peut pas lui reprocher d'avoir fait 3 lignes :D

______________________________
Nord ou Sud ? TimBuk n'a pas encore choisi son camp... Bientôt peut-ętre ?
Humain Population : 530   Pyramide Prestige : 76   Carte Population carte : 0
Avatar
Inscrit le 01/01/1970
# Le 22 avril 2010 ŕ 22h54
Benjymen    
La fin est tout simplement Ă©pique .

______________________________
Pas encore de ville sur Raid Zombie ? Rejoignez le jeu !
Avatar
Inscrit le 12/10/2009
# Le 23 avril 2010 ŕ 11h16
[membre] nonodrido    
le pauvre...

______________________________
Nord ou Sud ? nonodrido n'a pas encore choisi son camp... Bientôt peut-ętre ?
Humain Population : 24   Pyramide Prestige : 0   Carte Population carte : 0

Répondre    Retour